Pâtes et spagettis sans glutamate
 

 

Les pâtes alimentaires et les spaghettis ne devraient pas contenir de glutamate car une loi disait que les pâtes sont toujours accompagnées de sauce qui contient déjà du glutamate. Les fabricants de pâtes et de spaghettis n'en mettent pas mais les minotiers en mettent dans leur farine de blé dur (pour spaghettis) et de blé tendre (pour les pâtes fraîches).

Donc tout le monde respecte la loi et nous on est empoisonné.

Pour sortir de cette situation imbécile on peut acheter une machine à faire les spaghettis et utiliser de la farine de blé dur du Moulin de Nomexi. Ces machines du commerce ne sont pas pratiques car il faudrait avoir quatre mains pour arriver à faire des spaghettis qui se collent souvent entre eux.

 

Pour les pâtes fraîches, c'est plus facile : Il faut mélanger un œuf pour chaque 100 g de farine de blé tendre , bien pétrir, étaler avec un rouleau à pâtisserie, bien fariner la pâte,

la plier sur elle même et la découper avec un couteau (sur une planche à découper). Si on utilise une machine à pâtes fraîches, on passe 3 fois plus de temps pour un résultat décevant. Ces pâtes fraîches sont très bonnes avec de la sauce tomate sans glutamate faite soi-même. Vous allez me dire : Quel boulot ! Mais si vous êtes sensible au glutamate comme moi, c'est la seule façon de manger un peu de pâtes (que j'adore).

Bon courage à tous !